Pneumologie

LA SPIROMÉTRIE INFLUENCE-T-ELLE LA MOTIVATION AU SEVRAGE TABAGIQUE ?  Abonné

Publié le 06/03/2015
Lors du 9e Congrès de Médecine Générale sera présenté sous forme de poster un travail étudiant l'impact motivationnel de la spirométrie réalisée par le médecin généraliste à son cabinet, chez des fumeurs non motivés au sevrage. En voici les principaux résultats.

Crédit photo : BURGER/PHANIE

Le tabac tue la moitié de ceux qui en consomment, soit un Français toutes les 7 minutes. Les dernières recommandations de la HAS sur le sevrage tabagique ont introduit la nécessité d’évaluer la motivation des fumeurs à l’aide des stades de Prochaska, afin de leur proposer une prise en charge adaptée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte