La sarcopénie, biomarqueur du vieillissement  Abonné

Publié le 16/11/2018

Un autre indicateur permettant d’objectiver une fragilité est la sarcopénie. Même s’il n’existe pas d’outil standard pour l’évaluer, cette notion beaucoup évoquée en gérontologie est de plus en plus reconnue comme un facteur de risque majeur d’événements indésirables chez les sujets âgés fragiles. C’est un biomarqueur du vieillissement capable de distinguer âge biologique et âge physiologique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte