DERMATOSES COURANTES DU VISAGES

LA ROSACÉE  Abonné

Publié le 09/12/2016
Affection dermatologique vasculaire, elle a un impact psychologique important et ne doit pas être traitée par corticoïdes au risque de la voir s'aggraver. Un traitement local et, parfois, général permettent d’obtenir de bon résultats.
ros

ros
Crédit photo : Dr Sandra Ly

Une femme de 63 ans, hypertendue, à la pression artérielle équilibrée, souffre d’un visage rouge (voir ci-dessus). Inquiète par son aspect esthétique, elle se sent stigmatisée : « Je suis rouge en permanence, tout le monde croit que je bois », vous explique-t-elle. Vous vous orientez vers une rosacée.

LES EXPRESSIONS CLINIQUES DE LA ROSACÉE

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte