La psy condamnée pour le meurtre de son patientfait appel

Publié le 20/12/2012

Une psychiatre condamnée mardi à Marseille à un an de prison avec sursis pour homicide involontaire après le meurtre commis par l'un de ses patients, a décidé de faire appel du jugement du tribunal correctionnel. Son avocat devait déposer le recours ce jeudi. « Pour elle, c'est une question de principe », a dit Me Sylvain Pontier, ajoutant que sa cliente est aussi « poussée par la profession pour faire appel ». Danièle Canarelli, médecin à l'hôpital marseillais Édouard-Toulouse, a été condamnée après qu'un de ses patients schizophrène a tué un octogénaire, 20 jours après sa fuite lors d'un entretien, en 2004. Dans sa décision, le tribunal a pointé de « multiples manquements, constitutifs de fautes caractérisées » dans le suivi du patient de son hospitalisation en 2000 à 2004. Mardi les magistrats, tout en estimant que « le risque zéro et la prédictivité n'existent pas », ont jugé que la psychiatre s'était « arc-boutée sur ses convictions » : face à « l'énigme de son patient », selon ses propres termes, elle aurait dû « passer la main » au lieu de s'obstiner à aller contre les avis concordants de ses confrères, et d'accorder au malade une sortie à l'essai de longue durée.



Source : legeneraliste.fr