Arthrose

La prise en charge de la douleur bientôt amputée  Abonné

Publié le 18/10/2013
À l’occasion du lancement de l’année mondiale de lutte contre la douleur, une enquête montre que la principale répercussion de l’arthrose est la douleur. Le cumul de plusieurs solutions, médicamenteuses et non médicamenteuses, va permettre de soulager les patients.

Selon l’enquête nationale STOP Arthrose, menée par l’Aflar (Association Française de lutte Antirhumatismale), 89 % des patients atteints d’arthrose se plaignent d’abord de douleurs. Autrement dit, la douleur et l’arthrose sont plus qu’étroitement liées… Reste à savoir pourquoi. Selon le Pr Laurent Grange, rhumatologue au CHU de Grenoble et président de l’Aflar, « l’arthrose n’est peut être pas suffisamment prise au sérieux par les médecins comme par les patients, qui considèrent qu’il est normal de souffrir d’arthrose quand on est vieux ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte