Gériatrie

LA PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE CHEZ LE SUJET ÂGÉ  Abonné

Publié le 03/06/2011
Les progrès de la prévention cardiovasculaire, tant en prévention primaire que secondaire, bénéficient-ils aux sujets âgés ? Sur quels éléments ces bénéfices sont-ils les plus patents ? Quelques réponses dans ce dossier.

Crédit photo : ZEPHYR/SPL/PHANIE

Le risque cardiovasculaire augmente avec l'âge. Mais si l'on examine les éléments utilisés pour calculer le score de Framingham, l'importance du critère "âge" est telle que tous les sujets âgés pourraient presque être considérés comme étant à haut risque cardiovasculaire. Même chose lorsque l'on utilise le modèle européen de calcul de risque SCORE. "C'est en fait aux âges moyens de la vie que les équations de risque sont les plus pertinentes, explique le Dr Paillard.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte