La pneumonie, une “vieille” maladie en mouvement  Abonné

Publié le 07/12/2018
L’âge de la maturité Grand événement de la communauté des enseignants de médecine générale, le congrès annuel du CNGE s’est tenu à Tours du 21 au 23 novembre. Une 18e édition qui reflète la maturité acquise au fil des ans par la spécialité, avec une recherche de plus en plus au service de la pratique. Loin des premiers travaux très “médecin-centrés”, la discipline s’attache désormais à préciser la sémiologie spécifique des pathologies qu’elle rencontre – comme la pneumopathie ou les violences conjugales – ou encore à mieux cerner l’acceptabilité des soins proposés, comme pour la vaccination anti-HPV.
OUVERTURE CNGE

OUVERTURE CNGE
Crédit photo : Adobe Stock

Si elle peut apparaître comme une “vieille maladie”, la pneumonie aiguë communautaire (PAC) est en fait un sujet d’actualité, comme en témoigne la communication qui lui était consacrée lors du congrès.

Alors que les dernières recommandations datent de plus de huit ans (Afssaps, juillet 2010),  des publications récentes apportent un éclairage nouveau sur cette pathologie, au niveau étiologique, diagnostique et thérapeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte