QUE FAIRE DEVANT UNE ÉRUPTION ?

LA PEMPHIGOÏDE BULLEUSE  Abonné

Publié le 09/12/2016
Avec une incidence annuelle de 3 patients/100  000, la pemphigoïde bulleuse est la plus fréquente des dermatoses bulleuses auto-immunes.
ouv

ouv
Crédit photo : Dr P.Senet

Cette patiente de 85 ans consulte pour un prurit d’aggravation progressive depuis 6 mois. Depuis 1 mois, il existe une éruption sur les faces latérales du cou, le tronc et les membres, évoluant par poussées, sans rémission entre les poussées (voir photos 1 et 2). Son traitement régulier associe ibésartan/hydrochlorothiazide, warfarine ; en cas de douleur arthrosique, elle prend ponctuellement du paracétamol et du diclofénac. Elle vit avec son mari, est en bon état général. Elle est apyrétique. L’examen physique ne retrouve pas d’autre anomalie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte