La nicotine permet aux cerveaux des schizophrènes de retrouver une activité normale

Par
Publié le 24/01/2017
nicotine

nicotine
Crédit photo : PROF. K.SEDDON & DR. T.EVANS, QU

Plusieurs travaux rapportent la forte dépendance des patients schizophrènes à la nicotine. Récemment, des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’Inserm et du CNRS sont parvenus à démêler le mécanisme par lequel la nicotine agit sur les cellules du cortex préfrontal via des expériences sur la souris. Ils ont pu ainsi visualiser comment cette molécule permet de rétablir l’activité normale des neurones impliqués dans divers troubles psychiatriques dont la schizophrénie. Leurs travaux sont décrits dans la revue Nature Medicine.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)