À LA MONTAGNE  Abonné

Publié le 22/06/2018

Pollinose. En montagne (au-dessus de 1000-1200 mètres), la pollinisation est décalée par rapport à la plaine, plus courte (fin juin et juillet), mais aussi intense. En août, les risques sont limités. En juillet, en montagne, il faut continuer le traitement préventif (anti H1 per os ou par voie oculaire, ou corticoïdes par voie nasale) (5). Chez les allergiques aux pollens, le mois d’août est préférable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte