La levure de riz rouge n’est pas un médicament !  Abonné

Publié le 22/02/2013

Traditionnellement utilisée en médecine chinoise, la levure de riz rouge est disponible en France dans certains compléments alimentaires, accompagnés parfois de l’allégation de santé suivante : « contribue au maintien d’un taux normal de cholestérol dans le sang. » De fait, cette levure renferme de la monacoline K (ou lovastatine) qui possède les caractéristiques chimiques des statines. L’ANSM vient de rappeler que cette levure n’est pas une alternative à la prise en charge médicale de l’hypercholestérolémie et ne saurait se substituer à un régime diététique adapté.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte