Maladies infectieuses

LA LÉGIONELLOSE  Abonné

Publié le 25/05/2012
Un diagnostic biologique rapidement accessible, des principes d'antibiothérapie revisités : l'Afssaps fait le point sur la prise en charge de la légionellose, maladie dont la létalité est encore importante.

Crédit photo : ©BSIP

Après une période de hausse constante du taux d'incidence de la légionellose entre la fin des années 1990 et l'année 2005, suivie d'une baisse régulière du nombre de cas entre 2005 et 2009 (1 206 cas en France en 2009, soit un taux d'incidence de 1,9/100 000 habitants), l'année 2010 a de nouveau enregistré une augmentation du nombre de malades : 1 540 cas déclarés, soit un taux d'incidence égal à 2,4/100 000 (1 ; 2). La létalité reste importante : 11,5 % en 2009 (1), 11,7 % en 2010 (2).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte