Hypertension

La France se penche sur l’HTA du sujet noir Abonné

Publié le 26/01/2018
La France se penche sur l’HTA du sujet noir

HTA
Romaset / Stock Adobe

Si les Américains s’intéressent depuis longtemps aux spécificités de l’HTA du sujet noir, la France s’était jusque là peu penchée sur cette question. Le dernier congrès de la Société française d’hypertension artérielle (SFHTA) a permis un premier pas, avec la présentation d’une “fiche technique” entièrement dédiée à cette thématique.

Spécificités génétiques, différences d’accès au soin ou encore exposition plus marquée à certains facteurs de risque… Plusieurs éléments concourent à faire de l’HTA du sujet noir une HTA “à part”. Avec à la clé des conséquences épidémiologiques, pronostiques mais aussi thérapeutiques, comme le souligne la “fiche technique” récemment publiée sur cette question par la SFHTA. Présenté par le Dr Olivier Steichen (Paris) lors des dernières Journées françaises d’hypertension artérielle (JFHTA, Paris, 14-15 décembre 2017) ce document plaide pour une prise en charge plus individualisée de l’HTA…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte