Vaccin HPV multivalent

La fin du frottis ?  Abonné

Publié le 25/09/2015

Le vaccin anti-HPV Gardasil® 9, a priori commercialisé en Europe fin 2015, qui contient les valences du Gardasil® déjà commercialisé (6, 11, 16 et 18) plus cinq autres valences oncogènes (31, 33, 45, 52 et 58), pourrait-il signifier la fin du frottis cervico-vaginal ?

Non, répond le Pr Daniel Floret, mais « couvrir plus de 90 % des souches oncogènes HPV contre 70 % actuellement, devrait faire reconsidérer la stratégie de prévention du cancer du col utérin dont la place du frottis cervico-vaginal. On pourrait imaginer que la périodicité des frottis soit plus espacée ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte