Verbatim (1)

La fin de vie, une question… de temps !  Abonné

Publié le 28/03/2014

Dr Philippe Royer, 56 ans, Eybens (Isère)

« Comment gérer la pénurie médicale ? D’où le manque de disponibilité de notre part… »

Dr Roger Vernier, 67 ans, Marseille (Bouches-du-Rhône)

« Plus de philosophie et de psychologie dans la médecine et moins de contraintes administratives, même en fin de vie. »

Dr Nicole Roselier, 64 ans, Barre-de-Monts (Vendée)

« Ne rien modifier, donner des moyens humains et matériels. Rien d'autre. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte