Alcoolisme

La fin de la tolérance zéro  Abonné

Publié le 15/03/2013
Avec de nouvelles perspectives thérapeutiques qui sonnent le glas de la tolérance zéro, la prise en charge de l’alcoolo-dépendance reprend des couleurs. Il devenait urgent de changer de cap depuis le consensus des années 2000 qui prônait le sevrage pur et dur. Une urgence pour cette dépendance qui tue et dévaste les vies de millions de Français.

Une fois n’est pas coutume, l’alcool a occupé le devant de la scène ces derniers jours. À commencer par l’étude de Catherine Hill (service de biostatistique et d’épidémiologie de l’Institut Gustave-Roussy de Villejuif) publiée le 4 mars dernier dans l’European Journal of Public Health. Cette étude nous rappelle que les Français boivent trop : 49 000 décès en 2009 dont 40 % survenus avant l’âge de 65 ans. Soit 13 % de la mortalité totale masculine et 5 % féminine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte