Traitements

La dysfonction érectile depuis Stokholm  Abonné

Publié le 09/05/2014

?Malgré l’essor des techniques chirurgicales épargnant les nerfs caverneux, la prostatectomie reste une intervention « à risque » pour la fonction érectile, des lésions minimes pouvant provoquer une inflammation responsable à des degrés divers d’une dysfonction érectile (DE), de façon temporaire ou non. « Après prostatectomie, seulement 22% des hommes retrouvent spontanément leur fonction érectile antérieure, et 4% au-delà de 60 ans, indique le Dr Maarten Albersen (Belgique).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte