Gériatrie

LA DOULEUR DU PATIENT ÂGÉ  Abonné

Publié le 13/04/2018
65 % des plus de 85 ans présentent une limitation fonctionnelle liée à la douleur, source potentielle de déclin.Comment prescrire ? Que surveiller ? Plusieurs sociétés savantes viennent d’établir un consensus multidisciplinaire.
Medicaments

Medicaments
Crédit photo : GARO/PHANIE

Les dernières recommandations de prise en charge de la douleur chez le patient âgé dataient de plus de 15 ans. Plusieurs sociétés savantes viennent d’établir un consensus multidisciplinaire sur le choix et la surveillance des antalgiques chez ces patients souvent polypathologiques. La douleur chez le patient âgé est sous-évaluée, si ce n’est méconnue. Elle pourrait parfois même être « banalisée » par les soignants et aidants, alors qu’elle ne fait pas partie du vieillissement physiologique réussi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte