BPCO

La double bronchodilatation marque des points  Abonné

Publié le 07/11/2014

Les résultats de l’étude Lantern confirment l’intérêt de l’association indacatérol/bromure de glycopyrronium.

Si la prise en charge de la BPCO modérée à sévère repose classiquement sur l’utilisation de bêta 2 mimétiques de longue durée d’action (LABA) et de corticostéroïdes inhalés (ICS), les nouvelles recommandations GOLD 2014 accordent aussi une place à la double bronchodilatation, par LABA associée aux anticholinergiques de longue durée d'action (ou LAMA).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte