Dermatologie

LA DERMATITE ATOPIQUE  Abonné

Publié le 18/06/2020
Après le psoriasis, la dermatite atopique est égalementconcernée par la mise sur le marché de biothérapies d’indications spécifiques. Le prurit fait la gravité de l’affection sur le plan dermatologique, c’est donc sur ce symptôme que se concentre l’effort thérapeutique.
dermatite atopique

dermatite atopique
Crédit photo : DR P. MARAZZI/SPL/PHANIE

La dermatite atopique (DA) n’est ni définie sur le plan clinique, ni caractérisée par un quelconque marqueur biologique ou histologique, de telle sorte que son cadre peut être plus ou moins large. Les avancées de la recherche fondamentale sur la physiopathologie du prurit en général, et de la DA en particulier, vont permettre le développement de nouvelles molécules dont les cibles sont maintenant connues. Mais les conseils d’hygiène et les traitements locaux gardent une place déterminante et suffisante dans la plupart des cas.

DÉFINITION

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte