Sevrage tabagique

La dépendance tabagique est une maladie chronique  Abonné

Publié le 04/10/2013
Malgré les campagnes d'information, les patients dépendants au tabac restent nombreux (plus de treize millions), en particulier chez les jeunes.

J'EXPLIQUE

• Seuls 5 à 10 % des fumeurs restent libres de fumer ou non tandis que les autres ont modifié leur cerveau en créant un centre de dépendance à la nicotine qui va les conduire à fumer régulièrement dès le lever.

• Une fois cette dépendance installée, le patient qui s'est sevré devient un ex-fumeur et pas un non-fumeur car la dépendance persiste et elle fait courir le risque d'une rechute, s'il se remet à fumer quelques cigarettes, il ne sera jamais plus un non-fumeur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte