La contraception socialement différenciée  Abonné

Publié le 18/12/2015
En 2010, d’après l’enquête Fécond (Ined, 2012), 6,5 % des ouvrières n’utilisaient pas de contraception du tout contre 1,6 % des cadres. Et 73 % des ouvrières étaient suivies par un gynécologue pour leur contraception contre 82 % des cadres.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte