La chirurgie bariatrique n'est pas dans les clous !  Abonné

Publié le 29/01/2010

Patients mal informés, absence d'indication à opérer, voire contre-indications, suivi insuffisant : les recommandations françaises à propos de la chirurgie bariatrique ne sont suivies que dans 34 % des cas. La HAS pose donc clairement la question de la révision des indications de cette chirurgie si particulière (1).

C'est par décision collégiale que l'indication doit être posée, après discussion et concertation pluridisciplinaire. Les patients concernés doivent réunir plusieurs conditions dont :

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte