Cardiologie

A la chasse à l'AAA  Abonné

Publié le 01/04/2016

Depuis 2012, la HAS recommande le dépistage opportuniste de l’anévrysme de l’aorte abdominale (AAA) chez les sujets les plus à risque (hommes de 65 à 75 ans fumeurs ou ex-fumeurs ou de 50 à 75 ans avec antécédents familiaux d’AAA). Une stratégie de dépistage plus large a été testée par S. Filippi (Gap). Du 8 avril au 10 août 2015, 6 généralistes ont réalisé une mesure échographique du diamètre antéro-postérieur de l’aorte abdominale chez leurs patients âgés de 60 à 75 ans, et dès 50 ans en cas d’antécédents familiaux d’AAA.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte