Congrès de la société française de cardiologie (JESFC)

La cardio se met au sur-mesure Abonné

Publié le 07/02/2020
La cardio se met au sur-mesure

card
SPL/PHANIE

Remise en cause du traitement Basic systématique en post-infarctus, prise en compte de nouveaux paramètres pour l’évaluation du risque cardiovasculaire : comme de nombreuses spécialités, la cardiologie se met aux traitements personnalisés. Avec, à la clé, une approche plus fine mais des décisions thérapeutiques plus complexes, détaillées lors du dernier congrès français de cardiologie.

Post-infarctus, la fin du traitement Basic pour tous ? Depuis plus de quinze ans, la prise en charge du post-infarctus repose sur le quintet b-bloquant, antiagrégant plaquettaire, statine, IEC et contrôle des facteurs de risque. Résumée sous l’acronyme Basic, cette approche systématique semble avoir fait long feu, comme l’ont souligné plusieurs experts lors du congrès de la société française de cardiologie (JESFC, Paris, 15-18 janvier). Les β-bloquants au long cours remis en question Pour les b-bloquants, la réflexion porte surtout sur les durées de traitement. Plusieurs études ont…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte