31e Congrès du CNCF

La cardio en vie réelle  Abonné

Par
Publié le 08/11/2019
Cette année, le congrès du Collège national des cardiologues français (CNCF, Paris 7-10 octobre) a mis l’accent sur les réalités de terrain en cardiologie comme la prise en charge de la syncope – qui prête encore trop souvent à l’hospitalisation –, l’intérêt effectif des antidotes des AOD finalement peu utilisés dans la vraie vie ou encore la diversité des effets cardiaques observés avec certains anticancéreux.
Cardiologie

Cardiologie
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Syncopes, beaucoup d’hospitalisations inutiles

Les syncopes sont fréquentes, et par l’inquiétude qu’elles suscitent, entraînent une hospitalisation dans environ un cas sur deux. Pourtant, une démarche clinique simple peut évaluer leur risque potentiel, et permettre de mieux cibler les patients à hospitaliser, comme l’a expliqué le Pr Jacques Mansourati (Brest) en revenant sur les récentes recommandations européennes dédiées à ce sujet.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte