Dermatologie

Kératoses actiniques : « to treat or not to treat ? »  Abonné

Publié le 14/11/2014

Les kératoses actiniques sont un marqueur de risque de cancer cutané épidermoïde. Face à l’explosion de leur incidence, la tentation est grande de traiter préventivement de manière large et systématique. Une approche qui a fait débat lors du dernier congrès de dermato-vénérologie (EADV) qui se tenait dernièrement à Amsterdam.

Les kératoses actiniques (KA) présentent un risque de transformation maligne et témoignent surtout d’un terrain prédisposant à la survenue de carcinomes épidermoïdes (CE) cutanés. Elles se manifestent comme de petites lésions plus ou moins pigmentées, légèrement surélevées parfois plus facilement détectables par le toucher. Elles siègent sur les zones exposées au soleil et leur incidence a pratiquement été multipliée par dix en 20 ans. Pour Eggert Stockfleth (Berlin), « la KA doit être considérée comme un CE in situ.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte