Jugement en septembre pour l’octogénaire qui avait aidé sa femme à se suicider

Publié le 03/02/2015

L’octogénaire poursuivi pour avoir aidé son épouse à mettre fin à ses jours, en 2011 passera finalement en jugement le 22 septembre 2015, devant le Tribunal correctionnel de Saint-Etienne. La question prioritaire de constitutionnalité soulevée par son avocat ayant été rejetée par le tribunal. Selon ce dernier, qui milite pour le droit au suicide assisté, le vieil homme "sera présent à cette prochaine audience, sauf si son état de santé ne le lui permet pas".

Jean Mercier, opéré d'un cancer de la prostate et atteint de la maladie de Parkinson est devenu un militant actif de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD, pro-euthanasie : "je suis de plus en plus malade, je me fiche de ce qui peut m'arriver, je suis serein, mon cas importe peu (...) j'aimerais mieux ne pas avoir de sursis et que ça fasse un foin tel que nos gouvernants s'attaquent à cette question avec sérieux et compétence".Atteinte de dépression depuis plusieurs années, l'épouse de Jean Mercier avait déjà effectué plusieurs tentatives de suicide. Jusqu'au 10 novembre 2011, jour où son mari accepta de l'aider à décapsuler une quantité importante de médicaments et de lui apporter un verre d'eau, pour qu'elle les avale, attendant qu'elle soit décédée pour appeler un médecin.


Source : legeneraliste.fr