Entretien

Jean Leonetti : « Sur l’euthanasie, il faut sortir de l’ambiguïté »  Abonné

Publié le 19/04/2013
Le débat sur la fin de vie va rebondir jeudi prochain avec la discussion à l’Assemblée d’une nouvelle proposition de loi du député-maire d’Antibes. Le père de la loi de 2005 entend à la fois corriger certaines imperfections de la législation et obliger le gouvernement à préciser ses intentions sur l’euthanasie. Il s’explique.

Le Généraliste. Alors qu’on attend l’avis du CCNE fin avril, pourquoi cette proposition de loi sur la fin de vie ?

Jean Leonetti. Je rencontre régulièrement des personnes qui pratiquent la loi de 2005 et qui m’ont fait part de certaines difficultés. Je continue de faire ce qu’on appelle le "service après vote" et de repérer ce qui est satisfaisant et ce qui l’est moins dans cette loi. Il y a un peu moins d’un an, j’ai constaté qu’il y avait deux dispositifs qui ne fonctionnaient pas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte