Recherche

Intestin irritable, la piste du microbiote  Abonné

Publié le 31/01/2020
Le microbiote intestinal concentre les espoirs dans le syndrome de l’intestin irritable, mais la caractérisation d’une dysbiose dans cette pathologie se fait encore attendre. Les essais de transplantation fécale avancent néanmoins avec des espoirs d’amélioration clinique, qu’il reste à confirmer.
micr

micr
Crédit photo : SPL/PHANIE

Alors que le syndrome de l’intestin irritable (SII) touche près de 5 à 10 % de la population, les mécanismes en cause restent mal connus. Le microbiote pourrait intervenir, comme le suggèrent plusieurs études descriptives mettant en évidence des dysbioses chez les patients atteints. Celles-ci ne sont toutefois pas systématiques et pour le moment, les chercheurs peinent à identifier finement les anomalies en cause et leur implication réelle dans le SII.

Des résultats contradictoires

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte