TFI

Intestin irritable, gare aux pathologies organiques  Abonné

Par
Publié le 22/11/2019
Senior ou plus jeune, le diagnostic du syndrome de l’intestin irritable ne diffère pas. Sauf que le vieillissement constitue un critère d'alerte pouvant nécessiter des investigations plus approfondies, à la recherche d’une pathologie organique.
int

int
Crédit photo : CNRI/SPL/PHANIE

Chez les seniors, le syndrome de l’intestin irritable (SII) semble tout aussi prévalent que chez les plus jeunes. Cette pathologie fonctionnelle se définit par l’absence d’anomalie biologique ou organique établie par les examens de routine (imagerie, biologie) pour expliquer les symptômes. Elle est caractérisée par la douleur (spasmes, torsions, parfois brûlures) associée à des ballonnements et des troubles du transit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte