Insuline glargine et cancer : l’ANSM rassure  Abonné

Publié le 07/03/2014

En 2009, quatre études observationnelles avaient suggéré une possible augmentation du risque de cancer chez les diabétiques traités par insuline glargine. À tort si l’on en croit l’ANSM qui vient d’éditer un point d’information sur le sujet plutôt rassurant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte