Médicaments iatrogènes

Insuline et sulfamide dans le top4  Abonné

Publié le 05/04/2013

Selon une étude américaine, insuline et sulfamides figurent en bonne place parmi les médicaments à l’origine d’hospitalisations en urgence pour cause iatrogène après 65 ans. Dans cette étude, les AVK arrivent en tête (33,3 % des cas), suivis de l’insuline (13,9 % des cas), des antiagrégants plaquettaires (13,3 %) et des sulfamides (10,7 %). À elles seules, les deux thérapies antidiabétiques comptabilisent près de 25 % des accidents iatrogènes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte