Journées européennes de la SFC

Insuffisance cardiaque, la révolution tranquille Abonné

Publié le 05/02/2016
Insuffisance cardiaque, la révolution tranquille

insuffisance cardiaque
GJLP/SPL/PHANIE

De l’insuffisance cardiaque à la dyslipidémie, la cardiologie connaît actuellement un renouveau thérapeutique qui remet sur le devant de la scène certaines pathologies délaissées comme l’IC à fonction systolique préservée. Une affection plutôt fréquente mais mal connue qui a fait l’objet de plusieurs communications lors du récent congrès de la Société française de cardiologie.

Alors qu’elle concerne environ la moitié des insuffisants cardiaques, l’insuffisance cardiaque à fonction systolique préservée (ICFSP) (anciennement IC diastolique) est longtemps restée le parent pauvre de la cardiologie. En cause, le manque de traitement, mais aussi la complexité de cette maladie, avec une physiopathologie encore mal connue, une symptomatologie trompeuse, un diagnostic difficile et une population hétérogène qu'on ne peut plus traiter de façon univoque. Des critères diagnostiques probablement inadéquatsPremier obstacle dans l’abord de l’ICSFP, son diagnostic. Selon les…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte