Infiltrations rachidiennes : le « oui mais » de la France  Abonné

Publié le 11/01/2019

Utilisées dans le traitement des lomboradiculalgies et dans celui des névralgies cervico-brachiales, les infiltrations rachidiennes à base de corticoïdes sont entrées dans la pratique quotidienne. Et bien que leur efficacité à moyen et long terme soit encore mal connue, puisque les douleurs liées à un conflit disco-radiculaire s’estompent naturellement dans un délai plus ou moins long, le nombre d’infiltrations effectuées chaque année augmente régulièrement en France. Pourtant, des accidents neurologiques graves ont été rapportés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte