Infections à Hantavirus : un nombre de cas sous-estimé en France

Publié le 24/10/2017
Hantavirus

Hantavirus
Crédit photo : Eye of science/Phani

De l'aveu même d'un article du BEH-Santé Publique France publé ce jour, l'incidence des infections à hantavirus est sous-estimée. Car les cas dénombrés sont très souvent des patients hospitalisés et donc victimes d'infections sévères. "Étant donné leur coût, non pris en charge par l'Assurance maladie, les examens biologiques sont très peu demandés pour des patients non hospitalisés", précisent les auteurs de cet article.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)