Urologie

INFECTION URINAIRE ET VESSIE NEUROLOGIQUE  Abonné

Publié le 13/02/2009

La prise en charge est spécifique. L’antibiothérapie curative peut s’écarter des clous des recommandations de l’Afssaps. En prévention, l’antibiocycle est une stratégie qui se développe. L’épargne antibiotique est le maître mot pour contrer le risque de sélection de germes multirésistants. Toute infection urinaire fébrile impose un avis urologique et infectiologique urgent.

Pas d'antibiothérapies "minute" chez les patients porteurs d'une vessie neurologique. Toute...

Pas d'antibiothérapies "minute" chez les patients porteurs d'une vessie neurologique. Toute...
Crédit photo : ©FOURNIER-GARO/PHANIE

Les vessies neurologiques sont à risque d'infections multirécidivantes.

Les vessies neurologiques sont à risque d'infections multirécidivantes.
Crédit photo : ©EYE OF SCIENCE/PHANIE

L'apparition d'une vessie neurologique dont la vidange n'est plus autonome est l’une des grandes complications des blessés médullaires et de certaines maladies neurologiques. L'infection urinaire représente la première cause de morbidité et la deuxième cause de mortalité chez ces blessés médullaires (2).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte