Recommandation

Infection sur prothèse : aucun doute possible  Abonné

Publié le 09/05/2014

Crédit photo : ZEPHYR/SPL/PHANIE

L’infection sur prothèse, dans le premier mois après son implantation, est considérée comme une infection nosocomiale. En 2010, leur taux d’incidence était de 0,6 % pour les PTH, de 1,53 % pour les prothèses partielles de hanche et de 0,34 % pour celles de genou. La contamination bactérienne peut se faire soit par inoculation directe en période péri-opératoire, soit par contamination hématogène, soit par contiguïté. En fonction des études, 74 à 90% des infections ostéo-articulaires sur prothèses sont diagnostiquées dans les trois premiers mois après la pose. S.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte