Ibuprofène à fortes doses : l’EMEA se penche sur le risque cardio-vasculaire

Publié le 14/06/2014

L'Agence européenne du médicament (EMA) vient d’annoncer qu’elle entamait une réévaluation du risque cardiovasculaire lié à la prise de doses importantes et répétées d'ibuprofène. "Le risque cardiovasculaire va être évalué pour une dose importante d'ibuprofène (2.400 mg par jour) prise régulièrement pendant de longues périodes" indique l'EMA.

L'agence précise en revanche que "rien ne laisse croire" que ce risque existe aux posologies habituelles de cet anti-inflammatoire. Elle précise aussi que la molécule "a un profil de sécurité bien connu" qui fait l'objet d'une évaluation, y compris en ce qui concerne son risque cardiovasculaire "depuis de nombreuses années, tant au niveau européen qu'au niveau national".

Selon une analyse des données existantes, citée par l'EMA, le risque de l'ibuprofène fortement dosé (2.400 mg) serait similaire à celui du diclofénac, dont l'utilisation est depuis l'an dernier restreinte chez les patients à antécédent cardio-vasculaire.

Le comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (Prac) de l’EMA va également évaluer "l'interaction entre l'ibuprofène et l'aspirine à faible dose utilisée pour réduire le risque d'infarctus ou d'AVC et décider si les conseils donnés actuellement aux professionnels de santé sont suffisants".

Cette démarche ne concerne pas les gels et crèmes à base d'ibuprofène, mais seulement les traitements administrés par voie orale.


Source : legeneraliste.fr