Grippe et gastro : les épidémies sont là.

Publié le 06/01/2015

Crédit photo : AMI IMAGES/SPL/PHANIE

Ca y est, la grippe et la gastro ont atteint le seuil épidémiologique. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui l’Irsan, nouveau réseau de surveillance dont l’évaluation se fonde sur des données « en temps réel » fournies par SOS Médecins. La semaine dernière, 157 cas de grippe ont été recensés, en moyenne, pour 100 000 habitants, dépassant ainsi le seuil de l’épidémie fixé par l’Irsan à 121 cas pour 100 000 habitants. L’Île-de-France, le Nord-Pas-de-Calais, Rhône-Alpes, la Bourgogne, Poitou-Charentes, la Champagne-Ardenne ainsi que la Basse-Normandie comptent parmi les régions les plus touchées.

Le seuil de l’épidémie de gastro a, quant à lui, était atteint hier lundi. Au 5 janvier, l’Isran recensait 332 cas pour 100 000 habitants (seuil fixé à 324 cas). Le réseau a relevé des incidences « élevées » à Perpignan, Ajaccio, Nice, Lorient, Troyes, Mulhouse, Amiens, Nîmes, Paris et Toulouse.

Ces indications de l’Isran, qui bénéficie du label de l’Inserm et de l’Université Pierre et Marie Curie, ne se retrouveront pas nécessairement demain dans le bulletin épidémiologique du réseau Sentinelles-Inserm. Responsable de ce nouveau réseau, l’épidémiologique Laurent Toubiana explique en effet que les méthodes de collecte de l’information et la méthodologie des deux réseaux sont différentes. Rappelons à cet égard que le réseau Sentinelles-Inserm, actif depuis 1984, fonctionne à partir des déclarations de « 1 300 médecins généralistes libéraux » volontaires, comme l’indique son site internet. L’Isran s’appuie pour sa part sur le relevé quotidien de l’activité de 991 médecins de SOS Médecins France.


Source : legeneraliste.fr