Fin de vie : le conseil d’Etat se prononce, les partisans de l’euthanasie déposent un texte

Publié le 04/02/2014

Le Conseil d'Etat examinera jeudi à partir de 10h30 le sort de Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif chronique hospitalisé à Reims depuis 2008, dont les médecins, l'épouse et le neveu contestent le maintien en vie décidé par le tribunal de Châlons-en-Champagne à la demande des parents. La Haute juridiction, saisie par l’épouse du patient et par le CHU de Reims, pourra également renvoyer l'affaire pour un examen collégial à l'issue de l'audience ou dans les jours suivants au vu de la difficulté du cas posé par Vincent Lambert.

Dans ce contexte, les partisans d’une évolution de la législation tiendront une conférence de presse sur le sujet mercredi 5 février, pour présenter la proposition de loi "relative au choix libre et éclairé d'une assistance médicalisée pour une fin de vie digne". Discuté le 13 février au Sénat sur la "niche" parlementaire des écologistes, ce texte est soutenu par des sénateurs de plusieurs groupes politiques, de gauche, de droite et du centre.


Source : legeneraliste.fr