Urologie

Feu vert pour le Botox®  Abonné

Publié le 12/09/2014

La toxine botulique de type A, Botox® d’Allergan, vient d’obtenir une nouvelle indication dans l’hyperactivité vésicale idiopathique. Jusqu'à 16,6 % de la population souffre de vessie hyperactive, soit une personne sur six. Et parmi elles, jusqu'à 36 % souffrent d’incontinence urinaire. Botox® agit en inhibant la contraction du détrusor, ce qui réduit l’incontinence urinaire ; la molécule cible aussi les nerfs sensoriels contrôlant la sensation d’urgenturie. Le produit est injecté dans le détrusor sous contrôle cystoscopique, tous les 6 mois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte