FACTEURS PRONOSTIQUES ET FACTEURS PRÉDICTIFS DE RÉPONSE THÉRAPEUTIQUE  Abonné

Publié le 12/04/2013

› Aux facteurs pronostiques traditionnels (taille tumorale, envahissement ganglionnaire, grade, âge) se sont ajoutés ces dernières années les récepteurs hormonaux (des estrogènes et de la progestérone) ainsi que la surexpression de HER2 (ou CerbB2) (facteur de croissance des épithéliums) qui traduit un auto-emballement de la tumeur. L’étude du KI67 est également utile car elle permet de quantifier la prolifération cellulaire (l’index de marquage par le Ki-67 représente le pourcentage de noyaux colorés par l’anticorps Ki-67).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte