Pneumologie

EXACERBATIONS D’ASTHME : FAUT-IL AUGMENTER LES CORTICOÏDES INHALÉS ?  Abonné

Publié le 28/02/2019
Au domicile, dès les premiers signes d’aggravation chez les patients recevant déjà un corticoïde inhalé, il est généralement recommandé d’augmenter les doses, en doublant ou même en quadruplant la posologie, dans le but de prévenir les exacerbations nécessitant une corticothérapie par voie orale. Deux récentes études remettent en cause cette doctrine.
Stéthoscope

Stéthoscope
Crédit photo : CRISTINA PEDRAZZINI/SPL/PHANIE

INTRODUCTION

À tous les âges de la vie, les corticoïdes inhalés (CI) sont la base du traitement de fond de l’asthme. Selon le GINA (Global Initiative for Asthma), ils diminuent l’inflammation et l’hyperréactivité bronchiques (HRB), l’importance de la réaction tardive aux allergènes, les symptômes d’asthme et les risques d’exacerbation (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte