Toxicomanie

Et si une dépénalisation « contrôlée » du cannabis était la solution ? Abonné

Publié le 12/02/2016
Et si une dépénalisation « contrôlée » du cannabis était la solution ?

DOSS MED
CRISTINA PEDRAZZINI/SPL/PHANIE

En France, où l’usage du cannabis est puni par la loi, l’efficacité de cette politique laisse à désirer : l’Hexagone est le premier pays consommateur de ce stupéfiant en Europe. Les scientifiques se déclarent, en majorité, favorables à une évolution de la législation. Seront-ils écoutés

Tandis que la France peine à modifier sa position en matière de cannabis, plusieurs pays ont vu leur législation en la matière évoluer ces dernières années. À commencer par les États-Unis où on compte désormais deux états où l'usage récréatif et le commerce du cannabis sont légaux, l’état de Washington et le Colorado, mais aussi une douzaine où sa consommation est décriminalisée ou autorisée pour usage médical. Et dans son discours de politique générale pour l’année 2016, le Premier ministre canadien Julien Trudeau s’est engagé à dépénaliser la consommation de cette drogue. En France, où l…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte