Ostéoporose

Et si l’on combinait les traitements ?  Abonné

Publié le 07/02/2014
Peut-on associer les bisphosphonates à d’autres anti-ostéoporotiques pour une meilleure prise en charge de l’ostéoporose ? Si l’idée paraît séduisante, les études menées en ce sens peinent encore à démontrer un effet anti-fracturaire de diverses associations médicamenteuses.

Les traitements de l’ostéoporose actuellement disponibles sont de deux types. « D’une part les agents ostéoclastiques (bisphosphonates, raloxifène, estrogènes), d’autre part, les ostéoformateurs, avec comme seul représentant le tériparatide (fragment actif 1-34 de la parathormone) », indique le Dr Florence Trémollières (hôpital Paule-de-Viguier, Toulouse), lors d’une journée scientifique du Grio (Groupe de Recherche et d’Information sur les Ostéoporoses) qui s’est tenue à Paris le 17 janvier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte