AVC ischémique

Et si la thrombectomie détrônait la thrombolyse  Abonné

Par
Publié le 08/11/2019
Dix ans après les premiers patients traités par thrombectomie mécanique, cette technique connaît un essor majeur dans la prise en charge des AVC ischémiques en phase aiguë. La Journée mondiale contre l’AVC du 29 octobre est l’occasion de faire le point sur les dernières avancées de ce traitement.
Cerv

Cerv
Crédit photo : ZEPHYR/SPL/PHANIE

Au vu des nombreux travaux sur la thrombectomie mécanique, on est en droit de se demander si celle-ci n’est pas en train de détrôner la thrombolyse intraveineuse dans le traitement de la phase aiguë de l’AVC ischémique. Car même si aujourd’hui, la thrombolyse est couramment réalisée dans les 140 unités neuro-vasculaires (UNV) réparties sur notre territoire, ce traitement a ses limites : son indication est restreinte aux AVC de moins de 4h30 et il est surtout actif sur les thrombus distaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte