Troubles hépatiques

Et si c’était une NASH ?  Abonné

Publié le 10/04/2015
La NASH ou stéato-hépatite non alcoolique est une cause méconnue de cirrhose dont le dépistage et la prévention sont essentiels.

Crédit photo : SPL/PHANIE

NASH… Derrière ces quatre lettres se cache peut-être la future grande cause – hors alcool – de transplantation hépatique. Car si les hépatites virales devraient céder du terrain, la stéato-hépatite non alcoolique (NASH) semble, en revanche, augmenter, comme l’a souligné le Dr Rodolphe Anty (hépatologue, praticien hospitalier au CHU de Nice) au cours des Journées Francophones d’Hépato-gastro-entérologie (JFHOD, Paris, 19 au 19 mars 2015).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte