Et si c’était une maladie de Verneuil ?  Abonné

Publié le 24/01/2014

« Je vois en moyenne 3 à 4 patients par mois qui me sont adressés pour suspicion de maladie de Verneuil ». Pour le Pr Brigitte Dréno, contrairement aux idées reçues, l’hidrosadénite suppurée ou maladie de Verneuil est une dermatose relativement fréquente.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte