Estring, 1er anneau vaginal à diffusion locale de 17 ß-œstradiol  Abonné

Publié le 14/10/2016
estring

estring
Crédit photo : DR

Après la ménopause, une femme sur deux dÈveloppe des symptômes urogénitaux (sécheresse vaginale, prurit, dyspareunies, etc.) en lien avec l’atrophie vaginale induite par l’hypoestrogénie.

Pour lutter contre ces symptômes, le laboratoire Pfizer vient de mettre à disposition Estring®, un dispositif innovant de diffusion locale d’estrogène. Cet anneau vaginal souple dÈlivre de manière constante 7,5 μgrammes/24 h de 17 ß-estradiol.

Une fois inséré, il peut être laissé en place pendant 90 J et renouvelé pour une durée maximale de traitement de 2 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte